Comment Genève est devenu Suisse

Genève est suisse depuis 200 ans. Le 19 mai 1815 était signé le document officialisant l’entrée du canton dans la Confédération. Les festivités qui célèbrent ce double siècle touchent à leur fin, en ce printemps 2015. Avant de refermer ce chapitre, nous avons voulu, une dernière fois, nous retourner et raconter comment notre canton a rejoint une communauté à laquelle elle s’identifie aujourd’hui sans restriction. Les empires voisins ont fait subir aux Genevois assez de tourments pour qu’ils éprouvent intensément, en 1815, le plaisir d’être rendus à eux-mêmes et l’envie de rejoindre une entité confédérale qui offre stabilité et protection.

Les racines suisses de Genève sont profondes; elles ont une histoire que nous déroulons ici en quatre chapitres. Le premier revient sur les dix mois, de décembre 1813 à septembre 1814, qui ont fait basculer Genève d’un territoire occupé par les Français à un canton membre de la Confédération. Nous détaillons ensuite la vie quotidienne des Genevois en 1814 avant de revenir sur l’histoire de ce flirt à travers les siècles entre Genève et les cantons confédérés. Les festivités de 1914, premier centenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération, dessinent la trame du dernier chapitre, notamment autour de l’œuvre composée pour l’occasion par Emile Jaques-Dalcroze, La Fête de juin.

A la fin de chaque chapitre, un entretien vidéo avec deux experts, Olivier Fatio, historien, puis Jacques Tchamkerten, du Conservatoire de musique, permet de mieux comprendre le contexte dans lequel se déroulent ces faits historiques.